Se révélant incompatibles avec la crise actuelle, certains points de la réforme de l'assurance chômage de cet été sont reportés jusqu'à la fin de l'année :

 

  • Le nouveau mode calcul du salaire de référence

Calculé non plus sur les jours travaillés dans les 12 derniers mois, mais sur l’ensemble de la période allant du début du premier contrat à la fin du dernier contrat occupé dans les 24 derniers mois.

 

  • L’introduction d’une dégressivité pour les allocations dites élevées

Cette dégressivité cible les allocataires de moins de 57 ans qui ont un salaire supérieur à 4 500 euros brut ; au bout de 6 mois d’indemnisation, leur allocation sera diminuée de 30 %, cette baisse étant limitée par un plancher (2 261 euros net).

 

Certaines mesures de faveur ont aussi été prises :

 

  • Une condition d’affiliation assoupie pour les demandeurs privés d’emploi entre le 1er octobre 2020 et le 31 décembre 2020

Les demandeurs d'emploi dont le contrat de travail prend fin entre le 1er août 2020 et le 31 décembre 2020 bénéficient de modalité plus favorable pour recharger leurs droits à bénéficier de nouveau à l’assurance chômage (l’ARE).

 

Décret 2020-929 du 29 juillet 2020 : J0 30 ; Note d'impact réforme de l'Assurance chômage 2019